Humeur du jour : Quintessence existentielle !

Si l’on ne meurt pas à sa propre vie, on ne pourra jamais en produire l’essence. Notre espace et notre temps, nous confine à n’être que nous même, en ayant conscience de notre environnement. Un amour qui ne meurt pas à lui-même, est un amour perdu, qui ne connaîtra jamais la passion. Cruelle, la réalité l’est, et la compromission de l’être n’est plus dans le mot, mais dans l’esprit d’une existence à jamais inachevée. Le temps est un luxe que l’on cherche longtemps à préserver égoïstement, pour s’apercevoir, hélas bien trop tard, que le temps a passé, et que notre vie est déjà loin derrière dans le souvenir de notre histoire. Il nous faut secouer la rouille de notre « immémorescence », et surtout, ne jamais tuer l’enfant qui vit au fond de chaque âme. C’est là une des plus belles sagesses de l’Homme. La mémoire de l’oubli, appartient à Dieu, en ce sens qu’elle constitue et représente la connaissance universelle, bien que la mémoire ait le teint cireux des cadavres dans cet univers de propreté, où l’on repousse la mort à coup d’antiseptiques, et que les draps ressemblent inéluctablement à des linceuls sous lesquels on découvre, des corps décharnés, avec la peau qui colle aux os et plisse sous le gant de toilette, d’hommes et de femmes qui parlent comme on déglutit,* réalité, qui nous montre, que cette vie, la nôtre, patine avant de s’effacer douloureusement, et quitter épuisée, le monde. Comme nous le dit l’écrivain, « L’amour est comme la lune, laquelle diminue si elle ne croît« .** Lorsque nous ouvrons la porte de notre vie, c’est pour voir « cet air de candeur exquise, que prennent les gens pauvres pour entrer chez les gens riches ».***

Paul Stendhal

* Marie-Laure Le Foulon
** Honoré de BALZAC
*** Gabriel Garcia Marquez

Publié dans : Humeur du jour |le 6 juillet, 2011 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 26 août, 2011 à 23 11 49 08498 oholibama écrit:

    Le temps si beaux, si fuyant
    longtemps banni de notre vie,
    retournement de situation depuis peu,
    car il court, il court, et nous laisse
    à bout, à bout de tout et de rien du tout.
    Pauvres hères que nous sommes, là encore,
    le temps se fait complice de notre vie.
    Vie si éphémère, futile! utile!
    Rien de hasardeux dans ce jeu là, on s’étiole
    et le temps s’envole.

    Oholibama

    ***********

    Madame,

    Vos mots me laissent sans voix, et sans paroles, je pleure de vous lire et vous m’avez ému, au plus profond de mon être par vos propos !!!
    Je vous remercie de vous, et je sais que vous avez compris ce que j’ai écrit, vous, en le disant si magnifiquement par vos mots !!!

    Bien sincèrement.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur Nouvelliste. : Il était dit sur tous les médias...

  2. le 19 août, 2011 à 18 06 08 08088 ismeraldamadrid écrit:

    Que dire de cette quintessence, de cet énergique fraîcheur qui s´obstine à atteindre l´Amour et de le vivre dans un extatique bonheur. Le temps, il est précieux, pas de doute, mais il a la caractéristique de l´anguille, il nous filera toujours entre les doigts, donc pourquoi s´y attacher; il y a tant d´autres facettes dans la vie auxquelles on peut s´intéresser :-)
    Bon après midi.

    Ismeralda

    **********

    Bonsoir Isabel,

    Que vous répondre en si peu de mots ?
    Le temps est labile et filant, et je pense que l’Amour, est éternel !
    Christian BOBIN écrivait :
    « L’amour est comme un peintre qui oublierait – chaque matin, dans son atelier – la vieille histoire du monde, pour saisir une fleur éternelle dans le tremblé de l’air. »
    Les portes de notre coeur, peuvent s’ouvrir sur le merveilleux, comme sur l’indicible !
    Cette vérité me paraît infrangible.
    Respectueusement, et bien amicalement.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ? : La coupe du Roi (2012-2013) pour l´Atletico de Madrid. Merci Cholo.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles