Poème : À une Amie

À une Amie

Accepte ce bel iris,
Pour un peu de bonheur.
Fragrances des calices,
Inondez de vos senteurs,
Une belle princesse, tôt le matin,
Surprise dans la pleine lumière,
Par un adonis peu fier,
Et, répandez d’un air câlin,
Pour ce prince en pardon,
La chatoyance de vos tons,
Pour égayer cette journée,
Et absoudre le bien nommé.

Paul Stendhal

iris.jpg

Publié dans : Poèmes |le 6 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles