Poème : Absence

Absence

Dans mon cœur tombe une neige de printemps,
Emplie de nostalgie.
Cette neige est blanche,
Comme la blanche colombe qui s’envole vers la maison du bonheur.

Il pleut dans mon cœur,
Comme cette larme qui coule sur ma joue,
Qui glisse doucement vers l’éternité,
Emplie d’amour.

Le jour se lève sur le pré de mes souvenirs,
Et, deux arbustes qui se regardent,
Semblent s’éloigner l’un de l’autre,
Comme des adieux sur le quai d’une gare.

Dans mon cœur il pleut une fine lumière blanche,
Emplie d’espérance.
Cette lumière blanche, est comme une absence
Qui s’en va pour le pays où l’on n’arrive jamais.

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes, Prose Poétique |le 6 juillet, 2011 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 17 août, 2011 à 12 12 37 08378 didierc écrit:

    Paul est un vrai poète car il nous transporte dans des univers
    qui renvoient à la nature, à l’océan des coeurs, au territoire de l’âme

    didier

    **********

    Monsieur,

    Vraiment je suis touché de vos élégants commentaires à mon égard, et vous remercie sincèrement, d’avoir aménagé un peu de place sur votre site pour faire paraître quelques uns de mes poèmes. J’en suis très honoré.

    Bien amicalement.

    Paul Stendhal.

  2. le 17 août, 2011 à 4 04 20 08208 didierc écrit:

    Le jour se lève sur le pré de mes souvenirs,
    Et, deux arbustes qui se regardent,
    Semblent s’éloigner l’un de l’autre,
    Comme des adieux sur le quai d’une gare.

    Ce passage est trés beau

    didier

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles