Poème : Lueur du Temps

Lueur du Temps

L’horloge fait tic-tac, tic-tac, tic-tac, tout comme
Les grains de limon qui inlassablement tombent dans le sablier,
Marquant le temps, où, l’espace de la réalité rejoint celui de la vérité,
Où, l’immensité se perd dans une indéfectible éternité.

Tout comme l’oiseau qui dans le ciel vole librement,
L’homme tente de croire à sa liberté, chaque jour;
Il la crie de tout son cœur et de toute son âme,
Voguant par delà les nues
Comme un goéland planant à la surface des eaux.

Le soleil inonde de tous ses feux rougeoyants un ciel azuré, et,
Le firmament étincelant illumine la nuit d’une douce clarté diaphane,
Quand la Lune brille d’une fine lumière moirée, aux reflets irisés.

Tic-tac, tic-tac, tic-tac, fait l’horloge,
Au rythme des grains de limon qui tombent dans le sablier du temps,
Lorsque s’étiole le souvenir d’un amour, à jamais mort sans sépulture.

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes, Prose Poétique |le 6 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles