Poème : Maman (Hommage à toutes les mamans)

Maman

Quand on est un bébé, c’est elle qui nous nourrit,
Qui nous cajole, nous lave et nous apprend la vie.
La nuit quand on pleure, elle vient nous réconforter,
Et bercé par sa douceur, on s’endort calmé.

Quand on devient enfant, on l’appelle maman.
Elle s’occupe de nous toujours aussi gentiment.
Pourtant la besogne est ardue et difficile,
Mais tout ce qu’elle nous apprend, est vraiment utile.

Quand on devient adolescent, elle devient la mère,
Et c’est souvent qu’on la fait se mettre en colère.
Malgré cela, elle est toujours présente pour nous,
Car cette dame là, vraiment, elle nous aime beaucoup.

Quand on est plus grand, elle est notre confidente,
Et son acuité reste des plus saisissantes.
Puis vient le jour où l’on part pour vivre sa vie,
Où le travail d’une existence a abouti.

Quand on devient adulte, on repense à ce temps,
Où cette femme belle, s’occupait si bien de nous.
Oui, qu’il faisait bon vivre à la maison, maman,
Et c’est vraiment bien peu dire, qu’on vous aime beaucoup.

Merci pour cet amour que vous avez donné,
Merci pour ces mamans que vous avez été.
Ce soir, quel bonheur de revivre les joies d’antan,
Et pouvoir vous dire : Ô combien je t’aime maman !

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes |le 6 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles