Poème : Sentiments

Sentiments

Si mes pieds pouvaient parler, ils diraient tout leur épuisement,
Si mes jambes les entendaient, elles diraient tout leur éreintement.
Encore une journée de plus, à travailler surabondamment,
Vaillamment et avec dévouement, comme chacun, évidemment !
Un petit encas pris rapidement comme ravitaillement,
Pas de médicaments, mais un liniment comme simple calmant,
Et les idées voguant au firmament, pour tout apaisement.
Sereinement, doucement, l’endormissement point brillamment.

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes |le 6 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles