Poème : Songes

Songes

.

.

Étendu dans cette chambre aux mille couleurs,

Une fenêtre où la fine lumière pleut,

Laisse entrevoir par-delà le toit, un ciel bleu,

Instant magique qui rayonne un vrai bonheur.

.

Mon esprit est si las, et mon corps si pesant,

Qu’au milieu de la pièce, allongé sur le lit,

Je vois la fenêtre, que le jour a polie,

Et j’écoute en silence, le calme apaisant.

Comme il est doux d’être ainsi bercé par le temps,

Les pensées s’envolant par-delà les nuées,

Pour voyager auprès de ceux qu’on aime tant.

.

Cet instant serein, loin d’une vie tourmentée,

Dans ce havre de paix et de tranquillité,

Fit rêver un peu ce corps bien exténué.
.
.

© Paul Stendhal

(V.S.L., le 20/10/1999 – C.E., le 10/08/2018)

.

.

Peinture : Vincent Van-Gogh (1853-1890)
La chambre à coucher, (troisième version), (1889)(https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chambre_de_Van_Gogh_%C3%A0_Arles)(https://www.panoramadelart.com/chambre-de-van-gogh-a-arles-vincent-van-gogh)

.

.

Musique : Sergueï Rachmaninov (1873-1943)

Concerto N°2 in C minor-Op18

Interprète : Svetlana Navasardian

(https://www.youtube.com/watch?v=euN3Fa_Z1uo&t=14s)

 

.
.
Image de prévisualisation YouTube

Publié dans : Poèmes |le 6 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles