Archive pour le 12 juillet, 2011

Poème : La poétesse

La poétesse

Muse d’une douce et vraie tendresse, cette belle dame
Illumine de joie, celles et ceux qui la lisent.
Charmant leur cœur, leur esprit, mais aussi leur âme,
Harmonisant les mots qui voyagent à sa guise,

Elle vous emmène dans ses rêves pleins de poésie,
Laissant voguer l’idée au gré de fantaisies,
Embellies d’une pure musique enchanteresse.
Habilement elle répand toute son allégresse,

Acclamant dignement son dévoué partisan.
Rayonnante de bonheur, elle dit ses envies,
Dans ses compositions d’un attrait fort plaisant.
Emporté par ses vers, le lecteur est ravi.

Nul n’est besoin du népenthès pour cette muse,
Narrant les mots de la vie avec élégance.
Et son radeau n’est pas celui de la méduse !
Debout, elle navigue son chemin avec aisance,

Et raconte de belles histoires qui font rêver,
Laissant l’imaginaire, bercer ses sentiments.
Impressions paisibles qu’il faut sans cesse raviver,
En écrivant d’exquises pages bien joliment.

Gageure du talent éprouvé par les heures,
Elle nous envole dans un éden aux mille couleurs,
Égrenant le temps aux sons des grains de limon,
Narguant les viles critiques et les giraumons.

Baignés de lumière, ses poèmes sont éclatants,
Et sa prose, a l’ample cadence des beaux cantiques.
Les aiguilles ne tournent plus l’espace d’un instant,
Gageant leur cause à ses beaux écrits romantiques.

Il est bon de s’épanouir ainsi sur ses rimes,
Qu’une vraie poétesse de grand talent exprime,
Unissant dans son coeur, l’automne et le printemps.
Espérant, ô combien, vous lire encore longtemps !

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 12 juillet, 2011 |1 Commentaire »

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles