Archive pour le 15 juillet, 2011

Poème : Le bal du 14 Juillet

Le bal du 14 Juillet

Ce soir, un bal sera donné,
Je ne pourrais y aller,
Mais je vais en rêver
Et ce sera comme si j’y étais.

Je t’attendrais sur ce pont,
Décoré pour l’occasion
De rubans de papiers
Et de bannières colorées.

Je porterais une jolie robe pour l’occasion,
C’est quand même la fête de ta nation,
Une date, quand un pays a retrouvé sa liberté
Doit comme il se faut être fêtée.

Ce soir dans mes rêves, je vais danser
Et je me réjouis que tu sois mon cavalier,
Je te donne rendez-vous sur le pont
Pour le bal de ce 14 juillet aux lampions.

M.H.

Publié dans:Textes d'une amie |on 15 juillet, 2011 |2 Commentaires »

Poème : La lune

La Lune

Vous êtes un adorable et curieux personnage !

Je vous imagine avec votre bagage, partir en voyage.

Mais qu’importe, si vous n’entendez pas de ma voix le son

Qui vous recommande la prudence en cette saison,

Mes paroles n’ont pas besoin d’être entendues et

Pour vous, je déposerais sur chaque étoile des proses dorées,

Elles ne demandent qu’à être lues pour vous faire rêver.

J’éclairerais de ma pâle lueur vos nuits agitées,

N’est-ce déjà pas une belle relation d’amitié ?

Je ne suis peut-être qu’une Lune, mais j’apaiserais vos doutes,

Pour les cœurs solitaires, je serais toujours à l’écoute.

Confiez-moi vos secrets, ils seront bien gardés

Et dans vos voyages oniriques, sur vous, je veillerais.

M.H.

Publié dans:Textes d'une amie |on 15 juillet, 2011 |2 Commentaires »

Poème : Le coeur blessé

Le cœur blessé

Pardonnez à cet homme bien affligé,
Cette impéritie d’un monde virtuel.
Maladresse qu’il n’a souhaité s’infliger,
Et pour laquelle il honnit tout duel.
Ne souhaitant qu’une belle amitié,
Soyez sereine pour votre intimité.
Pas, je vous en conjure d’inimitié
Courroucée, gardons notre vraie beauté.
Bien que de mes mots, vous en chercherez
A savoir le sens de chacun des vers,
Vous verrez, n’en lisant que le premier
Sincèrement, un message bien clair.

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 15 juillet, 2011 |1 Commentaire »

Poème : A la dame de Liège

A la dame de liège

Ce dîner de fête fut bon et si savoureux,
La soirée dansante, sur cette bien belle musique,
L’invitée charmante dans son habit camaïeu,
Et le temps suspendu, dans ces heures magnifiques.

D’une si douce amitié, mille mercis madame.
Au royaume des mots où vous m’avez transporté,
Vous m’avez enchanté l’esprit, et réjoui l’âme,
Pour ce grand jour où nous fêtions la Liberté.

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 15 juillet, 2011 |1 Commentaire »

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles