Poème : Nympha Lunae

Nympha Lunae

Ah ! Idyllique nymphe, souveraine infante
Loyale, et luminescente étoile galante.
Amie nocturne toujours éveillée, aimant
Montrer Isis, en qui universellement
Il revient, Amour vénéré infiniment,
Tendresse, et sensibilité. Tes magnifiques
Illuminations, ces harmonies ès lyriques,
Envolent l’uranie nymphale éternellement.

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes |le 30 juillet, 2011 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 25 septembre, 2011 à 10 10 37 09379 debut2011 écrit:

    Voilà qui est charmant
    ces vers portent aux rêves
    de l’Amour se laissant…
    Cordialement.

    Anne

    **********

    Bonjour Anne,

    Je vous remercie de votre gentil commentaire.
    Les transports de l’âme sont toujours charmants !

    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  2. le 31 juillet, 2011 à 10 10 45 07457 michelehardenne écrit:

    A l’amitié et quelle puisse durer pour le meilleur de vous lire !
    Bises.

    Michèle

    **********

    Bonjour Michèle,

    A notre amicale relation, pour le beau plaisir de vous écrire, et bien sûr de vous lire!

    Tendres baisers.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Paris 2020

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles