Jeudi 11 août 2011

Bonne nuit à toi, ô ma bien-aimée,

Le souvenir de cette nuit passée ensemble, de mercredi à jeudi, jamais ne s’effacera ! Comme il fut tendre ce moment, où trois mots, ont illuminé notre vie. Ils ne m’ont plus quitté, et blottis tout contre mon coeur, ils résonnent tant d’un vrai bonheur. Ce soir, tu n’es pas là, au carreau de l’écran, mais ô combien je ressens ta présence. Deux petits croquis, dessinés à la sauvette, me font rêver de tous ces instants idylliques vécus ensemble. Ce soir en entendant le joli son de ta voix, mon sang n’a fait qu’un tour et mon coeur s’est emballé. Ô comme ce soir, tu me manques ! Mais je te sais plus proche, et quand je regarde le firmament, où brillent tant d’étoiles, mon âme vogue parmi elles aux confins des sphères lumineuses, et c’est là que je nous retrouve dans un amour épanoui. Tu souris, et tes yeux scintillent de mille flammèches de bonheur. Oui, qu’il est bon d’être à tes côtés, tendrement enlacés ! Au pied du grand saule, je pense à toi, je pense à nous, et mes sentiments tout de blanc vêtus, te caressent infiniment, pour simplement te dire « je t’aime ». Je t’ai tant attendue, je t’ai tant espérée, et ce matin, à l’aube du jour, tu es venue, et tu t’es confiée d’un coeur sincère. Cybèle et sylphide, tu es ma muse et ma nymphe des nuits du temps. Sur les sentiers de la vie, côte à côte, et main dans la main, deux silhouettes se promènent et sont heureuses, et c’est ensemble qu’elles cheminent pour ce beau et long voyage.
Ô toi ma douce, cette nuit tu es plus près de moi encore, et c’est proche de toi que je veux être, pour toujours.

Je t’embrasse tendrement, ô ma bien-aimée.

Paul Stendhal

(Jeu d’écriture : réponse au courrier de Michèle dans “Correspondance sentimentale », lettre du samedi 06 août 2011).

Publié dans : Correspondance sentimentale |le 12 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles