Dimanche 21 août 2011

Amor in pace,

Je t’écris ce poème, ô mon amour,
Pour que brille, une lumière tout le jour,
Comme un divin fanal, au coeur des flots,
Guidant l’âme esseulée, loin des sanglots,
Des tourments, et d’un grand bacchanal, en
Une Terre, où les mots sont caressants,
Les pensées, belles et emplies de tendresse,
Soufflant sur la vie, un vent d’allégresse !
Qu’en cet îlot, nos coeurs unis, demeurent,
S’aiment, libres et heureux, loin des clameurs,
Et qu’éclate notre joie pour ce bonheur !
Quel doux souris éclaire ton visage,
Qui, à la Lune, resplendit la lueur,
Mon amour, d’un si charmant paysage !

Paul Stendhal

Publié dans : Correspondance sentimentale |le 21 août, 2011 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 1 novembre, 2011 à 10 10 36 113611 debut2011 écrit:

    La Lune bien souvent
    fut témoin des amants
    qui une première fois
    s’abandonnèrent à leurs émois…

    Bon mardi Paul
    Amicalement, Anne

    **********

    Bonjour Anne,

    Quand la Lune brille sur l’heureux,
    Elle est comme un si tendre soleil,
    Qui illumine les coeurs amoureux,
    Et à la vraie passion, les éveille !

    Merci de ta gentille visite.
    Bon Mardi à toi.

    Bien Amicalement.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles