Poème : Stance à la muse

Stance à la muse

Ô, soyons fous, et vivons dangereusement !
Comme il m’est doux de te dire : « je t’aime tendrement »,
Toi, ma si belle muse, qui tant, plais à mon coeur,
Et transportes mon âme, au delà du bonheur !

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes |le 22 août, 2011 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 31 août, 2011 à 22 10 02 08028 michelehardenne écrit:

    La muse, divine inspiratrice !
    Unique dans le coeur de son poète et combien essentielle à sa création.
    Quand le poète chante l’Amour, je ne peux que remercier la muse de l’inviter, à nous en faire profiter.

    Michèle.

    **********

    Bonjour Michèle,

    De musa et poeta

    Ô nous, muse et poète !
    Dans les bras l’un de l’autre,
    Le coeur contre le coeur,
    Nos deux âmes à la fête,
    Rêvons d’un pur Amour,
    Pour un si vrai bonheur,
    Tout simplement, le nôtre,
    Pour longtemps, pour toujours.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Paris 2020

  2. le 22 août, 2011 à 20 08 11 08118 ismeraldamadrid écrit:

    Ode à sa muse, quelle belle source d´inspirations.
    Félicitations.

    Ismeralda

    **********

    Je vous remercie de vos gentils mots !

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ? : La coupe du Roi (2012-2013) pour l´Atletico de Madrid. Merci Cholo.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles