Archive pour le 6 septembre, 2011

Poème : La muse séraphique

La muse séraphique

Ma belle muse, comme je pense à toi ce matin !
Étendue sur le lit, et ce corps magnifique,
Dont rayonne un visage, avec un si beau teint,
Ô combien, charmé, de ce tableau idyllique !

De ton corps, j’en aimerais sentir les parfums,
Qu’ils enivrent mon âme, par delà les confins !
Je voudrais tant qu’exhale, l’odeur de ta passion,
Pour qu’amoureux nos coeurs, vivent cette émotion.

De mon amour si pur, qui contemple ton corps,
Mes pensées vers toi, s’envolent, toujours et encore,
Et comme il est si doux, de vivre un tel bonheur.

Ô belle muse, que le temps arrête ses heures,
Pour que partageant, tous les deux, nos sentiments,
Notre belle vie soit douce, éternellement.

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 6 septembre, 2011 |3 Commentaires »

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles