Archive pour le 18 septembre, 2011

Poème : Un éternel amour

Un éternel amour

Allongée sur le lit, le visage apaisé,
Le sourire aux lèvres, elle dort bien paisiblement.
Sa longue chevelure, sur ses joues s’est posée,
Et ses beaux yeux, se sont fermés si doucement.

Puis comme chaque soirée, elle s’est endormie,
Près de l’âtre diffusant sa douce chaleur,
Blottie dans les bras de son tendre et bel ami.
Mais son teint, paraît d’une légère pâleur !

Hors du foyer, quelques flammèches se balancent,
Seul le bois qui crépite, perce le silence.
Tous les deux, côte à côte, ils se donnent la main.

Unis ensemble dans l’amour et le partage,
Ces deux amants là, semblent ne pas avoir d’âge,
Avançant libre enfin, sur ce divin chemin.

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 18 septembre, 2011 |4 Commentaires »

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles