Poème : Pour toi

Pour toi

En l’Éden, où la Nature se pare de saisons,
Donnant chacune à voir sa part de vérité,
Effeuillé par les forts borées de l’horizon,
Ne vit au paraître, que la sincérité !

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes |le 7 novembre, 2011 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 13 novembre, 2011 à 22 10 39 113911 isabelled.monalisa écrit:

    Bonsoir Paul,

    Eden, un bien grand mot qui souvent selon la religion est totalement différent. Notre monde actuel est malheureusement loin de la rêverie et de la gaieté. Notre société, est que dans l’apparence, mais tellement superficiel, c’est une bien mauvaise réalité.
    Je t’embrasse.

    Isabelle

    **********

    Bonjour Isabelle,

    Comme je t’approuve, notre société est tout dans le paraître et si peu dans le sincère !!
    Je t’embrasse amicalement.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  2. le 7 novembre, 2011 à 22 10 34 113411 oholibama écrit:

    bonsoir Paul,

    l’Eden heureusement est et reste un lieu bien protégé.
    l’homme et sa brutalité n’y a plus sa place.
    Reste les poètes et la beauté de leurs mots,
    qui vantent encore la liberté d’y croire.

    bonne nuitée.

    Yvette

    **********

    Bonsoir Yvette,

    Sans le rêve de croire au beau, la vie ne serait pas !!!
    Merci de ta gentille visite.

    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur Nouvelliste. : Il était dit sur tous les médias...

  3. le 7 novembre, 2011 à 18 06 50 115011 Luc écrit:

    Encore un poème élégant mais l’Eden dans lequel Dame Nature préfère la sincérité et l’honneteté au paraître et au superficiel semble encore bien éloigné de notre pauvre monde.

    A bientôt

    Luc

    **********

    Bonsoir Luc,

    Je te remercie de ton commentaire, qui traduit si bien la connaissance de la vérité de ce monde !

    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

  4. le 7 novembre, 2011 à 18 06 19 111911 michelehardenne écrit:

    Bonsoir Paul,

    Eden, un jardin de délices imaginaires,
    Donnant aux rêves une telle réalité,
    En inspirant les coeurs sincères,
    Nés pour se retrouver et s’aimer.

    Tendre bise, Poète.

    Michèle

    **********

    Bonsoir Michèle,

    Est-il bien d’avoir une grande connaissance,
    Dans une vie, qui n’a plus rien d’une bohème ?
    En souhaitant n’en goûter que la quintessence,
    N’est-il pas plus grande joie, que de dire, je t’aime ?

    Merci Michèle pour ta réponse tout en acrostiche !

    Bien sincèrement, et avec toute mon amitié.

    Tendres bises.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Paris 2020

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles