Archive pour décembre, 2011

Poème : Une douce sérénité

Une douce sérénité

Sur les bords du grand Styx, voisin de l’Achéron,
J’ai aperçu l’Erèbe, mais vraiment loin de Trèbes !
Les monstres des lieux ne ressemblaient pas aux grèbes,
Ils paraissaient tout droit venus de l’Obéron !

Ce soir l’envie de fuir cette réalité,
M’amène à rêver, à un peu plus de beauté.
Sur le chariot de cette grande voie lactée,
Je rejoins ma muse, en toute sincérité.

La paix de l’âme et du coeur, est toujours sereine,
Et en se promenant sur les bords du rivage,
La Nature se montre toujours belle et sauvage,
Rendant grâce à cette Dame, qui reste la Reine.

Et dans la nuit qui brille, par ce doux clair de Lune,
Un poète et une muse sont bien ravis.
En se promenant ensemble sur cette lagune,
Tous deux, savent simplement, aimer, juste la vie.

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 15 décembre, 2011 |13 Commentaires »

S/S BOULAOUANE |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles