Archive pour le 5 février, 2012

Poème : Iter poeta

Iter poeta

 

Voyageur impénitent dans ce vaste monde,
Où l’amère solitude, confine l’âme,
Voguant sur les flots du destin, au gré des ondes,
Il domine la vague et sa puissante lame.

Sur son radeau, cinglant vers un brillant fanal,
Dérivant sur une mer bien tumultueuse,
Le coeur déchaîné, dans un si grand bacchanal,
L’âme en colère de ses pensées impétueuses,

Il navigue tout seul dans un monde de rêves,
Bravant tant les alizés, que les froids borées,
Cheminant vaillant, dans un univers sans trêves.

Se laissant bercer par la musique du temps,
Regardant  l’horizon, dans un soleil doré,
Le poète voyage, par les vents d’autan.

 

Paul Stendhal
05/02/2012


Publié dans:Poèmes |on 5 février, 2012 |9 Commentaires »

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles