Archive pour le 18 avril, 2012

Poème : Le poète

Le poète

Ténébreux dans ses écrits, parfois le poète
Est sibyllin dans ses sonnets, qui ne demeurent
Nullement, même si ses tournures sont désuètes,
Dans l'obscur, aussi noire puisse être son humeur.

Rêvant nûment les belles choses de la vie,
Envolant ses sentiments sur des ailes d'ange,
S'il est un peu bucolique, et semble ravi,
Bien sûr, il adresse à sa Muse, ses louanges.

Invoquant souvent la Lune, sa bien-aimée
Sylphide, brillante à la nuit venue, il sait
Ecouter sa tendre mélodie, et clamer
Strophes et poèmes, en quatrains ou en tercets.

Maniant les mots avec aisance, il est un
Artiste qui voyage au beau pays des songes,
Cheminant sa vie, comme celle d'un séraphin,
Offrant son émotion, la livrant sans mensonges.

Préférant l'éloquence, à la vulgarité,
Il se laisse emporter par delà les confins,
Naviguant son bateau sans ambiguïté,
Et s'évade pour toujours, dans un temps sans fin.

Paul Stendhal
Publié dans:Poèmes |on 18 avril, 2012 |5 Commentaires »

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles