Archive pour mai, 2012

Poème : Pueritia

Pueritia

Émerveillé, de son âme encore innocente,
Ne voyant simplement, que le beau de la vie,
Fleurissant chaque instant, d’une joie incessante,
A la craie il dessine, de son coeur tout ravi,
Naviguant son bonheur, aux couleurs chatoyantes,
Cette nature si pure, qui tant lui fait envie,
Et qui luit dans ses yeux, une paix bienveillante.

Paul Stendhal

Publié dans:Poèmes |on 10 mai, 2012 |4 Commentaires »

Poème : Douleur

Douleur

Ce soir je me sens si seul, et si loin de tout,
Ma douleur est si grande que je veux la crier ;
Mon cœur saigne, mon âme se déchire, j’ai mal partout.
Quelle chose amère que la vie, elle est sans pitié.

Ce mal-être qui m’envahit me brûle en dedans,
Tout comme ces vapeurs qui enivrent mes pensées.
J’ai envie de hurler, de pleurer, de parler,
Et je t’écris pour calmer ces désirs ardents.

Toi mon amie, je t’aime d’une si belle amitié,
Je me sens perdu, et bien triste est ma chanson,
Elle s’envole dans une mélodie de sons,
Qui résonne sans trêve, dans mon esprit si troublé.

Ce soir je me sens si seul et si loin de toi,
J’aimerais tant que tu sois là, à mes côtés,
Mon cœur saigne, mon âme se déchire, j’ai mal en moi,
Et puis ces pensées qui ne cessent de m’entêter.

Oh ! Pardonne-moi, je te dérange sûrement,
Mais toi, mon amie, tu m’écoutes et tu m’entends,
Et, dans l’espoir de très bientôt nous retrouver,
Je t’embrasse, et pour l’heure, je vais te saluer.

Paul Stendhal


Publié dans:Poèmes |on 8 mai, 2012 |7 Commentaires »

Poème : Appassionata

Appassionata

 

Réveillant les âmes endormies, la passion
Offre de sa couleur, le rouge de l’Amour,
Unissant ces deux coeurs, vibrant leurs émotions,
Gageant les chiquenaudes à ce jeu de la mourre.

Envolant les esprits, dans ce jardin fleuri,
Prônant les sentiments, l’espoir, et le bonheur,
Ardemment elle saisit ce plaisir, tant chéri,
S’accordant dans la vie, la fougue sans auneur.

Scintillant ses désirs, et plaisant aux amants,
Irisant de couleur, cette pure ferveur,
Ô combien elle éprouve, les amoureux charmants,
N’emportant en chemin, que ces deux doux rêveurs !

 

Paul Stendhal

06/05/2012

Publié dans:Poèmes |on 6 mai, 2012 |5 Commentaires »

Poème : Oïlocamia

Oïlocamia

Tel un trouvère, il jongle avec ses sentiments,
Rêvant sa poésie, et de sa belle dame,
Offrant tout de sa vie, allégeance et serment,
Unissant dans l'Amour, son coeur et son âme,
Badaudant ça et là, dans des songes charmants.

Avouant ses désirs, pour la muse adorée,
Déclamant ses sonnets, venant de Neptune,
On le dit ménestrel, et qu'il sait vénérer,
Uranie de son temps, la nymphe de la Lune,
Radieuse et si belle, qu'il s'en est emparé !

Paul Stendhal
Publié dans:Poèmes |on 3 mai, 2012 |3 Commentaires »

S/S BOULAOUANE |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles