Poème : Une vieille porte

Poème : Une vieille porte dans Poèmes tansac-la-combelle-63-vieille-porte-bis2
Photographie : Laurence.Serre Marinier





Une vieille porte

Dans la vaste campagne, il est une maison
Qui depuis bien longtemps, ne voit plus les saisons.
Ses volets sont fermés, et le souffle du vent
A balayé toute âme, qui vivait là, avant.

Seul au coin de la porte, l'ancien lierre a grandi,
S'accrochant avec force, à la pierre qu'il fendit.
Le long du vieux mur gris, il grimpait vaillamment,
Égayant cet endroit, le rendant accueillant.

Un jour, baguenaudant sur un petit chemin,
Un passant s'attarda, à regarder ce lieu,
Qui séduisit son coeur, et plut tant à ses yeux,
Qu'il choisit d'y vivre, tôt, dès le lendemain.

Depuis ce temps béni, les volets sont rouverts,
La vieille porte en bois, n'a plus aucune chaîne,
Le lierre s'est étoffé, le gazon est bien vert,
Et la vie a repris, au jardin près du chêne.

Paul Stendhal
Publié dans : Poèmes |le 7 avril, 2013 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 8 avril, 2013 à 7 07 09 04094 L@urence écrit:

    Bonjour Paul,

    Je te remercie d’avoir eu ce coup de coeur pour ma photographie et d’avoir écrit ce beau poème.
    D’une maison abandonnée où seule la vie végétale est là, petit à petit, à travers ton poème, on sent la vie reprendre jusqu’à oui, l’effervescence.
    Jolie métaphore de l’existence.
    Je te souhaite une bonne journée Paul, et je te fais de gros bisous.

    **********

    Bonjour Laurence,

    Je te remercie de ton élogieux commentaire, et tu sais combien j’apprécie particulièrement ton travail photographique, qui révèle ton indéniable talent.
    Tu as raison, il y a là une belle métaphore de l’existence !
    Ne suffit-il pas à « l’Homme » de regarder avec les yeux du coeur, simplement les choses de la vie, pour l’aimer et la reconnaître belle ? L’idée du bonheur est peut-être là !
    Je te souhaite à mon tour, une bonne fin de journée, et te fais de très gros bisous.
    Au plaisir de te lire à nouveau.

    Paul Stendhal.

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles