Poème : Une petite maison

Poème : Une petite maison dans Poèmes une-petite-maison2Photographie : Laurence.Serre Marinier

 

Une petite maison

C’est une petite maison tout ordinaire,
Elle n’est pas un château, mais celle de ma vie !
Elle est bien plus belle, dans mon imaginaire,
Et j’en suis le Prince, du haut de son parvis.

Quand je l’ai rencontrée, tout au bout du chemin,
Sa beauté m’a souri, je n’étais qu’un gamin.
J’ai sué, sang et eau, pour pouvoir l’habiter,
Et ce jour est venu, un beau matin d’été !

J’étais devenu grand, et ça faisait longtemps,
Que j’espérais enfin, ce merveilleux instant,
Où j’y déposerais, là, ma seule valise,
Au seuil de la porte, juste sous la marquise.

Dans mon petit chez-moi, j’y vis passionnément,
Loin des bruits de la ville, à l’abri des tourments !
Chaque jour qui passe dans ce coin de verdure,
Dans ce havre de paix, est sous de bons augures.

Aux marches du perron, du printemps à l’automne,
La campagne fleurit, le bonheur y rayonne,
Et durant tout l’été, au salon du jardin,
L’air exhale l’odeur, des fleurs de lavandin.

À la saison d’hiver, quand dans sa robe blanche,
Elle est immaculée, la Nature s’endimanche.
Alors auprès de l’âtre, quand la douce chaleur,
Se répand dans les pièces, j’en aime vraiment l’heur !

Si je pense à ce temps, de ma prime jeunesse,
Où  mon cœur fut séduit, avec tant d’allégresse,
Par cette joliette, au coin d’un paradis,
C’est qu’en mon sein, mon âme encore s’en esbaudit !

C’est une petite maison tout ordinaire,
Elle n’est pas un château, mais celle de ma vie !
D’une belle idylle, notre histoire est bien née,
Sur un petit chemin, où nos âmes ont flâné.

Paul Stendhal

Publié dans : Poèmes |le 13 avril, 2013 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 15 avril, 2013 à 9 09 09 04094 michelehardenne écrit:

    Bonjour Paul,

    Cette petite maison est dans un bien triste état, délabrée et peu entretenue, à croire que ceux qui y vivent ne l’aiment pas !
    En chacun de nous peut naître un paradis,
    Avec des oiseaux, des fleurs, des amis,
    Une belle cheminée, où le feu danse en hiver,
    Une vie paisible dans un coin imaginaire.

    Je te souhaite une belle journée.
    Michèle.

    **********

    Bonjour Michèle,

    Peut-être faut-il des yeux d’enfants, ceux du coeur et de l’ingénuité, pour voir ô combien cette joliette est aimée, et que pour celui qui y vit, elle le lui rend bien !
    En chacun de nous, un bonheur peut-y naître, comme tu l’écris, non dans la paraître, mais dans l’être, et le partage du beau de la vie !
    En rien ce petit coin de paradis n’est imaginaire, car ici, on y vit ses rêves, mais on n’y rêve pas sa vie !

    Je te remercie de ton gentil commentaire, et te souhaite un bon lundi.

    Paul Stendhal.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

  2. le 14 avril, 2013 à 9 09 10 04104 L@urence écrit:

    Bonjour Paul,

    Tout d’abord, je tiens à te remercier vivement pour ce beau poème que ma photographie t’a inspiré.
    Quand les rêves se réalisent …
    Aprés avoir bien trimé, le voici enfin obtenu ce petit coin de paradis, le paradis à toute saison. Un vrai petit nid intime, chaleureux, rempli de bonheur intense …
    Je te fais de très gros bisous Paul, je te souhaite également un très bon dimanche et te remercie à nouveau.

    L@urence

    **********

    Bonjour Laurence,

    Je te remercie Laurence pour ton très gentil commentaire.
    En menant le « bon combat », celui de la vie, avec tout son coeur, on le connait enfin un jour ce petit coin de paradis, ce petit nid douillet, rempli d’Amour.
    Je te souhaite une belle journée, et une agréable balade dominicale.
    Je t’embrasse très fort Laurence.
    À très bientôt de te lire.

    Paul Stendhal

Laisser un commentaire

Le phaéton véloce |
nadorculturesuite |
Des histoires plein la tête. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jonathanjoyeux
| paizo2
| Les Logophiles